1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Taxe d’apprentissage – Soutenez les écoles d’art appliqués de la Ville de Paris

Catégorie : Informations du secteur

Taxe d'apprentissage - Soutenez les écoles d'art appliqués de la Ville de Paris

Les écoles Boulle, Estienne et Duperré ont besoin de vous !

 © Ecole Estienne

Jusqu’au 31 mai, les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés dont le siège social est situé en France et qui emploient au moins un salarié sont redevables de la taxe d’apprentissage (entrepreneur, société, entreprise artisanale etc.).

Cette taxe d’apprentissage est une ressource fondamentale qui permet aux écoles d’acquérir de nouvelles machines et matériaux, d’organiser des workshops, de solliciter des intervenants extérieurs ou encore d’attribuer des bourses aux élèves en difficulté

Les écoles d’art appliqués Boulle, Estienne et Dupéré portent des projets ambitieux, incarnant l’excellence et la vitalité de la création parisienne. Ces trois écoles publiques et prestigieuses de la Ville de Paris sont essentielles à la formation des talents de demain.

L’école Boulle forme depuis 135 ans des générations d’artisans, de designers et d’architectes créateurs : ébénisterie, tapisserie, décors, sculpture sur bois, restauration de mobilier, gravure ornementale, ciselure, tournage d’art, art du bijou, sont autant de disciplines enseignées au sein de cette école tournée vers l’international et la prospection. 

L’école Estienne est historiquement celle des métiers de l’imprimerie. Tournée aujourd’hui vers les métiers du livre, du numérique et de la communication, elle développe de nombreux projets avec les mondes de la bande dessinée et de l’illustration, ainsi que les habitants du 13e arrondissement. 

L’école Duperré, quant à elle, est connue pour sa formation dans les métiers de la mode, des arts textiles, de la scénographie, du design culinaire et de la céramique. En 2022, elle nouera une nouvelle collaboration autour des savoir-faire avec la ville d’Erevan en Arménie. 

La nouvelle réglementation de la taxe d’apprentissage pénalise fortement les établissements d’enseignement supérieur. C’est pourquoi ces trois écoles ont besoin de l’appui de tous ceux qui croient en leurs projets. 

Pour les soutenir

Sur le même sujet