« À l’école on apprend beaucoup de choses mais il nous manque une étape pour vraiment pouvoir monter son atelier. »

Edith Théret, lauréate 2021 des prix Savoir-faire en transmission, a effectué son stage à l’atelier Dablanc.

Après trois années passées aux Beaux Arts de Versailles et après avoir obtenu un DMA Vitrail et un DSAA à l’Ensaama, Edith découvre le prix grâce au bouche-à-oreille. Elle l’obtient et débute son stage auprès de Justine Dablanc, vitrailliste et ancienne lauréate du prix, qui a ouvert son atelier dans le 18ème arrondissement.

« J’ai vu et je sais que ce prix est bénéfique. Il me semblait donc normal que je prenne, à mon tour, des lauréat.e.s. » 

Justine Dablanc

Durant son stage, Edith se voit confier des missions qu’elle mène en autonomie lui permettant de prendre confiance et de se rendre compte de ses compétences.

© Édith Théret et Justine Dablanc

« Les gros chantiers me paraissent possible à réaliser, maintenant. » – Edith Théret

« À force de pratiquer, on gagne de la confiance, du coup ça fait moins peur. » – Justine Dablanc

L’une de ses missions aura été de travailler pour l’union Rempart, dans le cadre de la restauration d’une église et d’un château, en compagnie d’artisans et de bénévoles.

«  C’était une semaine riche en apprentissage et en transmission ! » – Edith Théret

© Édith Théret et Justine Dablanc

Elle a également pu effectuer des recherches expérimentales en menant un projet – avec un temps passé de 900h – qui lui a permis de travailler le verre à partir de matériaux récupérés, sans plomb, ni soudure, ni peinture.

 » À l’école on parcourt des choses, des techniques, des matériaux mais on n’a pas toujours l’occasion de les approfondir.  »

Édith Théret
© Édith Théret et Justine Dablanc

À la suite de son stage, Édith a rejoint un atelier partagé dans le 17ème arrondissement avec une première clientèle, en profitant de la porte ouverte laissée par Justine pour installer petit à petit son nouveau lieu de travail.

« Sans ce prix, je n’aurais jamais eu l’audace de le monter aussi tôt. »

Édith Théret

« C’est un cercle vertueux : donner et redonner du travail entre petits ateliers, s’entraider, collaborer, se respecter… » – Justine Dablanc

© Édith Théret et Justine Dablanc