Fanélie Talut, lauréate 2022 des Prix Savoir-faire en transmission, effectue son stage chez Eva Bellanger, tisserande et designer textile, anciennement résidente aux Ateliers de Paris.

Fanélie découvre le tissage en 2021, alors en pleine reconversion professionnelle après une carrière dans la protection de l’environnement. Souhaitant initialement travailler la laine mais ne
sachant pas quelle technique utiliser, elle décide d’aller à la rencontre d’artisans et découvre ainsi cette technique d’entrelacement de fils.
« Après cela, je me suis lancée à la recherche d’une formation à laquelle je pourrais accéder en tant qu’adulte sortie du circuit scolaire. »

Fanélie rencontre alors Aurélia Leblanc, tisserande et ancienne résidente des Ateliers de Paris, qui lui parle du Prix Savoir-faire en transmission et découvre le travail de Eva Bellanger, sa future maître de stage, grâce à l’Audit national des tisserands mené par le Syndicat des tisserands de Bretagne.

« Lorsque Fanélie m’a contacté pour un stage, je n’avais pas du tout le temps, j’étais en plein déménagement d’atelier et je ne me voyais pas prendre quelqu’un en formation. Mais par sa force de persuasion et sa motivation, elle a réussi à me faire changer d’avis ! »

Eva Bellanger
© Mame Bousso
© Mame Bousso

Pour le bon déroulement du stage, Eva et Fanélie ont organisé un planning de formation avec des travaux pratiques. Fanélie a un temps pour faire des essais, des erreurs, à son rythme : « Depuis que je suis arrivée, j’ai tissé pas mal de galons, j’ai travaillé sur des tweeds pour des grandes marques, et maintenant on travaille sur des pièces de Eva. »

© Mame Bousso
© Mame Bousso

Eva Bellanger partage son temps entre les commandes pour ses clients et l’enseignement et a longtemps mis de côté ses propres productions : « Cela faisait un an que je ne faisais plus de créations pour moi. Il fallait que je me réorganise pour relancer mon activité, et l’arrivée de Fanélie a aussi été une réelle impulsion dans ce sens. »

Pour la suite de son apprentissage, Fanélie souhaite en apprendre plus sur les questions relationnelles et administrative lorsqu’on est cheffe d’entreprise :


« Ce que je veux voir maintenant, c’est la manière dont on peut parler de notre travail auprès de potentiels clients, partenaires ou les médias ainsi que les aléas d’une entreprise : comment faire une facture, gérer les délais, les achats de matières etc. »

Fanélie Talut


À la fin de son stage, Fanélie souhaiterait poursuivre son apprentissage en se spécialisant dans le travail de la laine et des teintures naturelles. Eva, quant à elle, est prête à la missionner en
freelance, si besoin : « Nous avons une réelle connexion et des gestes assez similaires, c’est très important sur le rendu d’une production ! »