Récoltés à la Villa du Lavoir, située à Paris 10, les filtres de centaines de mégots de cigarette usagés ont été nettoyés et aseptisés. Teintée dans des camaïeux de vert en bain de pigments à chaud, la fibre a été remodelée et sectionnée en petits tronçons. William Amor a placé chaque élément un par un pour obtenir un rendu mosaïque tel un paysage vu du ciel.

William Amor © Matthieu Gauchet
William Amor © Matthieu Gauchet

William Amor trouve l’origine de sa démarche artistique dans le souhait d’amener plus loin le courant actuel de l’upcycling et mettre l’art au service de l’écologie.

Il utilise les matériaux délaissés pour imaginer des œuvres artistiques baptisées Les Créations Messagères. Porté par le goût de l’engagement et de l’esthétisme, il métamorphose la pollution plastique et crée sa signature artistique en développant ses propres techniques empruntées aux métiers d’art.

Ces déchets du quotidien deviennent des pièces d’exception, porteuses de sens et de valeurs. William Amor distille une touche de beauté et de poésie tout en sensibilisant sur le jugement de valeur et sur la surconsommation, productrice de pollution.

Portrait © Florent Mulot

En images

William Amor © Florent Mulot